Les espèces ont le vent en poupe !

Actualités Or / Publié le 13/06/2017

Dans une société de dématérialisation où le numérique envahit le quotidien, le billet de banque conserve toutes ses lettres de noblesse 

Les nouveaux billets mis en circulation en 2017

Pendant des millénaires, on s’est contenté d’utiliser des matériaux précieux pour régler ses achats (pièces d’or ou d’argent, sel et même coquillages). Mais à partir du milieu du XVIIe siècle, les orfèvres londoniens ont commencé à émettre des certificats de dépôt, et leurs possesseurs se sont rendu compte qu’il était beaucoup plus facile de

payer et de se faire payer avec ces bouts de papier plutôt qu’avec des pièces métalliques.




La monnaie fiduciaire était née.

Aujourd’hui les choses ont bien changé ... C’est la Banque Centrale ou Institut d’émission, qui possède le privilège d’émettre les billets de banques dans tous les pays du monde. Les nouveaux modes de consommation et la démocratisation des systèmes de paiements électroniques, en forte progression, bousculent l’ordre établi des paiements en espèces. 


Pourtant dans une société lancée dans la dématérialisation, où le numérique envahit le quotidien, le billet de banque conserve toutes ses lettres de noblesse. Pour bonne preuve, pas moins de 10 pays mettront en circulation de nouveaux billets de banque en 2017. A l’instar de la Banque de France qui a mis en circulation en avril dernier son nouveau billet de 50 € de la série « Europe » sur l’ensemble du territoire français, c’est aussi Gibraltar, la Pologne, la Hongrie, la Suisse et la Norvège qui ont émis de nouvelles coupures au 1er semestre 2017. 


Suivis au second semestre par le canada, les Maldives, Israël, l’Australie et l’Argentine. Pendant que ces coupures entrent dans leur nouvelle vie, d’autres sont, en parallèles, retirées du marché tels : les 20 pesos dominicain, les 100 et 500 couronnes suédoises, les 2000 et 5000 forint hongrois, les 5 livres du Royaume Uni et aussi les 100 et 200 couronnes norvégiennes.. 

Billet 50 euros cpordevises

Les billets de banque sont constitués de coton, trituré et mélangé à du lin, puis lissé afin d’obtenir un type de papier spécifique. Ils comportent un filigrane et un fil de sécurité intégré. L’encre de sécurité et l’impression en taille-douce ont également leur prix. La production d’un billet de banque revient en moyenne à 30 centimes.

PaysAchatVenteImportExport
AFGHANISTANPMPM50K50K
AFRIQUE DU SUD16.520014.80005K5K
ALBANIEPMPM100K100K
ALGERIEPMPMINTERDITINTERDIT
ANGOLAPMPMINTERDITINTERDIT
ANTILLES NEERLANDAISESPMPMDECLARE SI >20KDECLARE SI >20K
ARABIE SAOUDITE4.67904.2590DECLARE SI >60KDECLARE SI >60K
ARGENTINEinterrogerinterrogerCV <=10KUSD groupeCV <=10KUSD groupe
ARMENIEPMPMLIBRELIBRE
ARUBAPMPMINTERDITINTERDIT
AZERBAIDJANPMPMINTERDITINTERDIT

PM : Pas de marchéENCT : Encaissement

Assistance :

Numéro Or :

Footer numero or

Numéro devises :

Footer numero devises

Suivez-nous sur :

Monéthèque :

Régulièrement mis à jour, ce site vous présente les principales devises traitées par CPoR Devises. La monéthèque vous donne accès aux données sur chaque devise en haute definition ainsi que des infos techniques précieuses.

Monéthèque