Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Si vous refusez l’utilisation des cookies, veuillez suivre la démarche expliquée dans la Politique de gestion des cookies.

En savoir plus

20 Francs Napoléon
Cotation = 218,00 €

Mis à jour le 21/05/2019 à 13:15

« Lauré » ou « tête laurée »

Ces qualificatifs font référence à la couronne de laurier dont est coiffé l'empereur Napoléon Ier sur l'avers de la pièce de 20 Francs Or Napoléon Ier lauré. Ils complètent le nom de la frappe de façon à la distinguer de la « Napoléon Ier non lauré », qui représente Napoléon Ier « tête nue ».

Cotation = 218,00 €

Mis à jour le 21/05/2019 à 13:15

21/05/2019218,00 €
20/05/2019219,00 €
17/05/2019220,70 €
16/05/2019219,90 €
15/05/2019217,00 €
14/05/2019218,70 €
13/05/2019218,70 €

« Revers République » ou « Revers Empire » ?

La pièce de 20 Francs Or Napoléon Ier lauré a la particularité de présenter des revers différents selon qu'elle été frappée avant ou après 1809. Les premières portent étonnement la mention « République Française » alors que le régime en place est le Premier Empire. La conservation du nom du régime précédent sur les monnaies correspond à la volonté du nouvel empereur de ne pas offenser ses « amis républicains » qui avaient largement participé au renversement de la monarchie.

L'inscription « Empire français » n’apparaitra sur les pièces de Francs qu'à partir de 1809. Les pièces de 20 Francs Or Napoléon Ier lauré « République française » ont donc été frappées entre 1807 et 1808 et les 20 Francs Or Napoléon Ier lauré « Empire Français » entre 1809 et 1814.


Des pièces turinoises et génoises

Les autorités monétaires exigeaient des ateliers de fabrication monétaire de graver une marque sur les pièces produites de façon à pouvoir les identifier et ainsi mieux contrôler la circulation des monnaies. Certaines pièces de 20 Francs Or Napoléon Ier lauré portent un « U » ou un « CL » sur leur revers, qui sont, à cette époque, des marques assez peu connues en France.

Elles correspondent en fait aux ateliers de fabrication monétaires français de Turin (U) et de Gènes (CL), créés après que Napoléon Bonaparte a annexé la République subalpine (1802) et pris la couronne du Royaume d'Italie (1805).


Droz, le « graveur-mécanicien »

La pièce de 20 Francs Or Napoléon Ier lauré (ou « Napoléon Empereur tête laurée ») est l’œuvre de Jean-Pierre Droz, heureux vainqueur du concours lancé en mai 1803 pour déterminer les dessins officiels des monnaies qui circuleront sous Bonaparte. Droz remporte la « compétition » pour les pièces en or et Nicolas-Guy-Antoine Brenet pour les pièces en argent. Droz créera d'abord le type « Napoléon Ier non lauré » puis le « Napoléon Ier lauré ».

Jean-Pierre Droz est très connu dans le monde de la numismatique car il l'a en quelque sorte « révolutionné ». En plus de graver les monnaies et les médailles, Droz travaillait à l'amélioration des procédés de monnayage. Ses talents d'inventeur-mécanicien le conduisirent à mettre au point la frappe en virole (pleine et brisée), qui permet de frapper en même temps les deux faces et la tranche.

Créer une alerte
sur ce produit

Assistance :

Numéro Or :

Footer numero or

Numéro devises :

Footer numero devises

Suivez-nous sur :

Monéthèque :

Régulièrement mis à jour, ce site vous présente les principales devises traitées par CPoR Devises. La monéthèque vous donne accès aux données sur chaque devise en haute definition ainsi que des infos techniques précieuses.

Monéthèque